press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/14

CHOISY LE CONIN

[FRANZ VON BAYROS]

Bilder aus dem Boudoir der Madame C.C., dreissig heliogravüren. Privatdruck, (édition originale, privée, réservée aux souscripteurs), 1912.

 

Portfolio réalisé en trois cents exemplaires. Ici, le numéro 3, bien complet de ses 30 planches gravées d'après les dessins de Franz von Bayros (ici sous son pseudonyme Choisy le Conin) et de sa planche de titre. Certaines sont signées dans la planche, d'autres légendées.

Il s'agit ici de la véritable édition originale, privée, la plus rare et la plus précieuse, car réalisée de manière totalement artisanale: chaque gravure a été collée sur un papier épais et montée sous passe partout; chaque exemplaire a été numéroté au crayon, et chacun des coffrets a été confectionné à la main, à base de carton, de toile, de tissu et de papier.

Si le coffret présente quelques défauts liés à l'âge autant qu'à l'usage (papier de couverture défraîchi, marques d'usure, plus marquées au dos et aux coins) l'intérieur présente un très bon état de conservation général.

Format du coffret: 33 x 43.3 x 4 cm.

Format des planches: 32 x 42.3 cm.

Format des gravures (sujet): 16 x 17 cm.

Cette édition originale, qui aurait dû rester unique, comme stipulé sur la page de titre, a néanmoins donné suite à plusieurs rééditions, illégales, de moindre qualité, et parfois faussement datées 1912.

 

 

Franz Von Bayros est un illustrateur autrichien né en 1866 à Zagreb (actuelle Croatie), et mort à Vienne en 1924. Son esthétique et son travail, très controversé, s'inscrivent dans la continuité des différents mouvements littéraires et artistiques ''fin-de-siècle'', et sont aujourd'hui très recherchés.

 

''A la fin du XIXe, la société bourgeoise et aristocratique pratiquait un hobby secret : les livres érotiques. Elle en commandait à des artistes confirmés, Beardsley, Klinger, Rops, Klimt, Von Bayros. Ces livres sortaient en éditions numérotées, à des tirages extrêmement limités. Et chaque client fournissait à l'artiste des indications détaillées sur ses goûts et sa personnalité intime. Protégés par leur haute position sociale, les clients n'avaient rien à craindre de la justice du temps, bien qu'elle considérât tout écrit ou image de rapportant au sexe comme délictueux. C'était donc, au contraire, les artistes qui devaient rendre des comptes à l'opinion publique et à la loi. Ils étaient souvent montrés du doigt, et sanctionnés pour leurs œuvres transgressives. La plupart du temps, le contenu de ces précieux livres laissait transparaître la mentalité d'une certaine classe et d'une certaine époque''. (Massimo Rotundo).

Très bel exemplaire de cette édition originale, rare à la vente.

1950 €